Immatriculation d'un véhicule importé de l'étranger

33,25 €

Cette démarche est à effectuer pour une demande d'import de véhicule

La listes des pièces justificatives et les formulaires à imprimer et remplir se trouvent plus bas, 

Après votre règlement faire parvenir tous les justificatifs demandés dûment remplis et signés à info@cartegrisemarseille.fr

Quantité

  • Paiement en ligne sécurisé par CB Paiement en ligne sécurisé par CB
  • Service Habilité et Agréé par le Ministère Service Habilité et Agréé par le Ministère
  • De 9h à 18h du lundi au samedi au 04 86 01 11 01 De 9h à 18h du lundi au samedi au 04 86 01 11 01

Que le véhicule soit français (avec un certificat d’immatriculation français) ou étranger (avec une carte grise étrangère) l’acquéreur (particulier) dispose d’un mois à partir de la date d’achat pour mettre à son nom le nouveau véhicule. 

Avec l'ouverture des frontières, l'importation d'un véhicule d'occasion étranger n'est pas très compliqué. Il y a toutefois des étapes à respecter.

La démarche est très simple pour un véhicule produit au sein de l'Union Européenne avec l'uniformisation des procédures. Ainsi, un véhicule en réception communautaire est immatriculable très simplement dans n'importe quel état membre. Monaco est considéré comme un pays étranger.

Si le véhicule importé a plus de 30 ans, il est conseiller de vous tourner en premier lieu vers la FFVE, surtout si vous n'avez pas d'équivalent de la carte grise du véhicule.

Seuls les véhicules de moins de 6 000 km ou de moins de 6 mois sont assujettis au 20% de TVA. A l'inverse, dans les autres cas, il faudra régler la TVA qui n'aurait pas été payé dans le pays d'origine du véhicule.

IMPORT-01

Voici la liste exhaustive des documents nécessaires à la réalisation de votre démarche :

Justificatif domicile moins de 6 mois
Ou attestation d'hébergement + facture + pièce d'identité de l'hébergeant
Carte grise originale
Obligatoire
Certificat de cession
Ou facture d'achat
Demande de certificat d'immatriculation
CERFA 13750-05 ( Dans l'onglet documents joints )
Mandat
CERFA 13757-03 ( Dans onglet documents joints)
COC Certificat de conformité européen
Obligatoire ( à demander au constructeur)
Extrait K-BIS
Pour les sociétés
Preuve du contrôle technique de moins de 6 mois
Contrôle technique européen accepté
Justificatif d'identité du mandant
En cours de validité
Quitus fiscal
A vous procurer auprès du centre des impôts dont vous dépendez
Permis de conduire
Obligatoire

Téléchargement

Télécharger

Mandat Cerfa 1357

Téléchargement (536.52k)

Télécharger

DEMANDE CERTIFICAT D IMMATRICULATION Cerfa_13750-05

Téléchargement (241.28k)
    Que faire si la carte grise comporte une erreur ?

    Si vous constatez une erreur sur votre carte grise, vous devez la signaler via un téléservice. Vous recevrez en retour une nouvelle carte corrigée, gratuite la plupart du temps.

    Attention : toutes les informations n'y apparaissent pas. Ainsi, par exemple, le détail de votre adresse, votre 2ème prénom ou votre nom d'usage n'y sont pas indiqués, mais les informations sont bien enregistrées par les autorités. Il ne s'agit donc pas d'une erreur.


    Peut-on vendre ou acheter un véhicule qui ne peut plus rouler ?

    Non, depuis 2009, vous ne pouvez ni vendre un véhicule non-roulant, même en pièces détachées, ni acheter un véhicule non-roulant, sauf si vous êtes un professionnel de l'automobile.

    Il ne peut plus y avoir de mention « véhicule non-roulant » sur le procès-verbal du contrôle technique. Et une carte grise portant la mention « véhicule non-roulant » ne peut pas être délivrée.

    Vous pouvez toutefois conserver chez vous un véhicule qui ne peut plus rouler :

    - si vous souhaitez récupérer et réutiliser certaines pièces du véhicule pour un usage strictement personnel,

    - ou si vous voulez transformer, réparer, ou réhabiliter ce véhicule pour un usage strictement personnel.

    Vous devez, dans ces cas, faire une déclaration de retrait de circulation.

    Si vous souhaitez vous débarrasser du véhicule, vous devez obligatoirement le remettre à un centre VHU agréé. Mais attention, pour être accepté gratuitement par ces professionnels, le véhicule ne doit pas être dépourvu de ses composants essentiels (groupe motopropulseur, pot catalytique pour les véhicules qui en étaient équipés lors de leur mise sur le marché ou carrosserie) et ne doit pas contenir des déchets ou équipements non homologués qui lui ont été ajoutés.

    Textes de réference : Code de l'environnement : article R541-77  Arrêté du 18 juin 1991 relatif au contrôle technique des véhicules dont le poids n'excède pas 3,5 tonnes Code de l'environnement : articles R543-153 à R543-165  Arrêté du 9 février 2009 relatif aux modalités d'immatriculation des véhicules 


    Peut-on choisir l'adresse qui figurera sur la carte grise ?

    Non, vous ne pouvez pas choisir l'adresse qui figurera sur la carte grise.

    En effet, le document doit obligatoirement indiquer l'adresse du domicile principal du titulaire. Ainsi, vous ne pouvez donc pas immatriculer votre véhicule dans le département où vous possédez une résidence secondaire.

    Vous devrez régler la taxe correspondant au département de votre domicile principal.

    Accéder au service de changement d'adresse


    Quels recours si une demande de carte grise n'aboutit pas ? ...

    Vous n'avez pas reçu la carte grise : En général, la carte grise vous est délivrée à votre domicile sous pli sécurisé dans les 7 jours ouvrés qui suivent votre demande sur le téléservice ou auprès du professionnel habilité.

      Attention : si, lors de la demande de carte grise, le téléservice a indiqué que votre dossier doit être étudié par un agent du ministère de l'intérieur et que vous serez contacté par courriel ultérieurement, la fabrication de la carte grise n'est lancée qu'à l'issue de cette étape. Le délai de réception sera donc plus long.

    La délivrance de la carte grise vous a été refusée : Si vous souhaitez contester la décision de refus, vous devez effectuer un recours gracieux en utilisant le téléservice suivant : https://ants.gouv.fr/services/demande-immatriculation-adem


    Comment obtenir un quitus fiscal ?

    Le quitus fiscal (ou certificat fiscal) indique que le véhicule est en situation régulière au regard de la taxe à la valeur ajoutée (TVA).

    Vous avez besoin de ce document pour obtenir une carte grise si vous avez acheté un véhicule, neuf ou d'occasion, dans un pays de l'Union européenne autre que la France. Si vous avez acheté une remorque ou semi-remorque ou un véhicule agricole et forestier, vous n'avez pas besoin du quitus.

    Vous devez le demander au service des impôts dont dépend votre lieu de résidence, en vous rendant sur place.

    Vous devez présenter les documents suivants (originaux et photocopies) :

    la facture d'achat ou le certificat de cession,

    la carte grise obtenue dans le pays étranger,

    une pièce d'identité, au nom de la personne qui a acheté le véhicule,

    un justificatif de son domicile en France.

    Une traduction certifiée peut vous être demandée si la facture ou la carte grise n'est pas rédigée en français

    Accéder au service d'immatriculation d'un véhicule importé


    Carte grise : faut-il immatriculer une voiture sans permis ?

    Même si une voiturette (appelée parfois voiture sans permis) ne nécessite pas le permis, elle doit disposer d'une carte grise pour circuler sur route.

    Pour l'obtenir, vous devrez effectuer les mêmes démarches que si vous immatriculez une voiture classique, qu'il s'agisse de sa première immatriculation ou que le véhicule soit d'occasion. Et le coût de la carte grise dépend de la région où vous résidez.

      À savoir :la voiturette est dispensée du contrôle technique.

    Le champ J1 du certificat indiquera QM pour quadricycle à moteur.

    Le véhicule devra disposer d'une plaque d'immatriculation, qui devra être à l'arrière. L'installation d'une plaque à l'avant est toutefois possible, mais n'est pas obligatoire.


    Un véhicule peut-il changer d'immatriculation SIV ?

    Un véhicule enregistré dans le SIV dispose d'un numéro à vie et ne peut donc pas être changé.

    Si vous déménagez, vous devez faire les démarches de changement de domicile mais, si vous possédez déjà un numéro SIV, vous n'avez pas à modifier les plaques (même en cas de changement de département).

    Si votre véhicule dispose d'une ancienne immatriculation (de type 123 AB 01) et que vous changez d'adresse, votre carte grise devra être basculée dans le système SIV. Vous devrez aussi faire changer vos plaques pour qu'elles correspondent au numéro SIV que vous aurez reçu.

      À noter : il est cependant possible de changer l'immatriculation de votre véhicule en cas d'usurpation de vos plaques (également appelée doublette).


    Circulation à l'étranger des véhicules en immatriculation provisoire et durée de validité WW

    Depuis le 12 décembre 2017, la réglementation française ne fait aucun obstacle, juridique ou facial, à la circulation à l'étranger de véhicules dotés d'une immatriculation provisoire en série WW. Conformément aux dispositions de la Convention de Vienne relative à la circulation internationale, la validité internationale des WW français est donc soumise à l'accord des Etats étrangers.

    Le 12 décembre 2017, l'arrêté du 9 février 2009 relatif à l'immatriculation des véhicules a été modifié pour retirer toute référence à une circulation sur le territoire national s'agissant des certificats provisoires d'immatriculation en série WW.

    Depuis 2014, l'en-tête des certificats provisoires d'immatriculation en série WW a été modifiée pour supprimer les mots : "sur le territoire national" après les mots : "Autorise, pendant sa période de validité, la circulation du véhicule".

    Durée de validité:

    A compter du 17/12/2017, de nouvelles périodes de validité apparaîtront sur les certificats provisoires d'immatriculation.

    Pour le CPI WW (immatriculation provisoire) "standard " : la durée de validité passe à 2 mois. Il peut être prolongé tacitement des mêmes durées (dans ce cas + 2 mois)

    Pour les autres WW (véhicules neufs vendus incomplets aux fins de carrossage, machines agricoles automotrices et véhicules de catégories R et S mentionnés au I.) : la durée de validité reste à 3 mois. Il peut être prolongé tacitement des mêmes durées (dans ce cas + 3 mois).

    Les certificats provisoires émis depuis le 01er novembre jusqu'au 17 décembre, sont prolongés tacitement de deux mois, sans aucune nouvelle édition de titre. cf arrêté du 09/02/2009


    Avec quels documents prouver son identité ? 

    Pour les particuliers :

    Vous pouvez justifier votre identité avec :

    - votre carte nationale d'identité (CNI), française ou étrangère,

    - votre passeport, français ou étranger,

    - votre permis de conduire, français ou étranger,

    - votre carte de combattant délivrée par les autorités françaises,

    - votre carte d'identité ou de circulation, délivrée par les autorités militaires françaises,

    - votre carte de séjour temporaire, carte de résident, certificat de résidence de ressortissant algérien, carte de ressortissant d'un État membre de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen (EEE)

    Une personne morale de type industriel, commercial ou civil devra disposer :

    - d'un extrait de Kbis de moins de 2 ans,

    - ou du journal d'annonces légales de moins de 2 ans indiquant le nom du responsable, l'objet social, l'adresse et le n° d'enregistrement au registre du commerce et des sociétés.

    Si la société est en constitution, elle devra disposer :

    - d'un extrait de Kbis,

    - soit d'un certificat attestant l'immatriculation au registre du commerce et des sociétés mentionnant que la société est en attente de son numéro d'identification Insee.

    Pour une entreprise individuelle :

    Vous devrez disposer :

    - d'un extrait de Kbis du registre du commerce et des sociétés ou la carte d'identification d'entreprise délivrée par la chambre des métiers,

    - et d'un justificatif de l'adresse où est exercée l'activité commerciale.

    Pour une association, syndicat :

    Une personne morale de type association, syndicat ou société civile professionnelle devra disposer :

    - des statuts ou tout autre justificatif de l'existence légale ou apparaît le nom du responsable et l'adresse de l'organisme,

    - et de la preuve qu'elle est déclarée auprès d'une préfecture (ou sous-préfecture), ou reconnue par une administration, une juridiction ou un organisme professionnel.


    Comment justifier de son domicile ?

    Pour établir votre carte grise (certificat d'immatriculation), vous devrez justifier de votre domicile. Les documents le justifiant diffèrent selon la situation dans laquelle vous vous trouvez:

    1: Vous avez un justificatif de domicile à votre nom:

    Vous pouvez justifier de votre domicile avec un de ces documents :

    - un titre de propriété,

    - un avis d'imposition ou de non-imposition de l'année précédente (impôt sur le revenu, taxe d'habitation ou taxe foncière),

    - une quittance de loyer de moins de 6 mois,

    - une facture de gaz, d'électricité, d'eau ou de téléphone (fixe ou mobile) de moins de 6 mois,

    - une attestation d'assurance logement,

    - ou, si vous êtes un professionnel, un extrait Kbis de moins de 2 ans.

      Attention : le justificatif de domicile doit indiquer votre nom et votre prénom, faute de quoi il risque de ne pas être accepté. Vous serez alors considéré comme hébergé chez un tiers.

    2: Vous habitez chez vos parents:

    Vous devez disposer de toutes les pièces suivantes :

    - copie de la pièce d'identité du parent,

    - copie d'un justificatif de domicile du parent à son nom (titre de propriété, avis d'imposition...),

    - et une attestation sur l'honneur, co-signée par vous et le parent vous hébergeant 

    3: Vous êtes hébergé par un tiers:

    Vous devez disposer de toutes les pièces suivantes :

    - copie de la pièce d'identité de l'hébergeant,

    - copie d'un justificatif de domicile de l'hébergeant à son nom (titre de propriété, avis d'imposition...),

    - et une attestation sur l'honneur, co-signée par vous et l'hébergeant 

    4: Vous êtes sans domicile fixe:

    Vous avez une commune de rattachement: Si vous avez une commune de rattachement (gens du voyage par exemple), vous pouvez disposer d'une attestation du centre d'action social de la commune ou d'une association agréée par la préfecture prouvant que vous avez fait élection de domicile dans cette commune.

    Vous n'avez pas de domicile stable: Si vous n'avez pas de domicile stable, vous pouvez disposer d'une attestation d'élection de domicile établissant votre lien avec un organisme d'accueil répertorié sur une liste établie par le préfet de département.

    5: Vous habitez à l'hôtel ou au camping: 

    Vous devez disposer d'une facture établie par le gérant ou le propriétaire de l'hôtel ou du camping.

    6: Vous habitez sur un bateau de plaisance:

    Vous devez disposer d'un des documents suivants :

    - l'attestation, établie par la capitainerie du port, indiquant que vous êtes propriétaire d'un emplacement ou que vous le louez de façon permanente,

    - une attestation d'assurance pour le bateau,

    - un titre de propriété ou contrat de location en cours du bateau.

    7: Vous êtes une association ou un syndicat professionnel:

    Vous devez disposer d'un des documents suivants :

    - une quittance de loyer au nom de l'association ou du syndicat,

    - un titre de propriété au nom de l'association ou du syndicat,

    - une facture de gaz, d'électricité, de téléphone fixe ou de téléphone portable de moins de 6 mois au nom de l'association ou du syndicat.

    8: Vous êtes une société civile industrielle ou commerciale:

    Vous devez disposer d'un des documents suivants :

    - une quittance de loyer au nom de la société,

    - un titre de propriété au nom de la société,

    - une facture de gaz, d'électricité, de téléphone fixe ou de téléphone portable de moins de 6 mois au nom de la société,

    - un extrait Kbis.


    Quelles formalités réaliser avant d'immatriculer un véhicule acheté à l'étranger ?

    Préalable: 

    Pour circuler en France, un véhicule acquis à l'étranger doit être conforme aux règles de sécurité et de construction prévues par le code de la route.

    À son entrée en France, le véhicule devra avoir des plaques d'immatriculation valides. Si elles ne le sont pas, vous risquez l'immobilisation du véhicule par les forces de police.

    Certains pays délivrent des plaques provisoires destinées à l'exportation. Lorsque les plaques ont perdu leur validité, le véhicule doit circuler avec un certificat d'immatriculation spécial WW.

    D'autres pays exigent la radiation du véhicule de leurs registres nationaux ou/et la restitution des plaques d'immatriculation avant de quitter leur territoire.

    Pour connaître les règles propres à chaque pays, il convient de s'adresser au consulat du pays concerné en France.

    Formalités auprès de la douane et des impôts

    Vous devrez effectuer des formalités auprès des services de la douane et des impôts.

    Ces formalités seront différentes selon la provenance du véhicule, suivant que celui-ci provient d'un département d'outre-mer, d'une collectivité d'outre-mer, d'un pays de l'Union européenne ou d'un autre pays.

    Véhicule provenant d'un département ou d'une collectivité territoriale d'outre-mer: 

    Vous n'avez pas à régler de droits de douane. En revanche, vous devez vous acquitter de la TVA auprès de la recette des impôts de votre domicile.

    Véhicule neuf provenant d'un pays de l'Union européenne (UE):

    Vous n'avez pas à régler de droits de douane si le véhicule provient d'un pays de l'Union européenne. En revanche, vous devez vous acquitter de la TVA auprès de la recette des impôts de votre domicile.

    Véhicule d'occasion provenant d'un pays de l'UE:

    Vous n'avez pas à régler de droits de douane si le véhicule provient d'un pays de l'Union européenne. Vous devez cependant présenter un quitus fiscal. Pour cela, rendez-vous à la recette des impôts de votre domicile.

    Véhicule provenant d'un pays hors UE:

    Vous devez régler les droits de douane et la TVA auprès d'un bureau de douane.

    Vous devez obtenir un procès-verbal de réception à titre isolé (RTI), auprès de la Dreal compétente, selon votre domicile si vous n'avez pas :

    - soit un certificat de conformité à un type CE,

    - soit une attestation d'identification à un type CE.

    Ces 2 documents sont remis par le constructeur au moment de la vente initiale du véhicule. Il peut aussi vous en délivrer des copies (généralement payantes).


    Dans quel délai reçoit-on sa carte grise (ou l'étiquette de nouvelle adresse) ?

    Vous recevrez votre carte grise sous pli sécurisé en général dans les 7 jours ouvrés. Toutefois, le délai peut être plus long

    - si votre demande est incomplète ou doit être analysée par un service instructeur (la fabrication de la carte grise ne pourra être lancée qu'à l'issue de cette étape)

    - ou en fonction du nombre de demandes en cours de traitement.


    Quel est le coût d’une carte grise?

    La carte grise (désormais appelée certificat d'immatriculation) est soumise au paiement de taxes et d'une redevance. Son coût correspond à la somme des différentes taxes.

    Vous pouvez effectuer une simulation à cette adresse : https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/cout-certificat-immatriculation

    La délivrance du certificat d'immatriculation (auparavant appelé "carte grise") est soumis au paiement d'une taxe dite taxe régionale, sauf cas d'exonération, et de taxes additionnelles. Le montant total est inscrit dans la rubrique Y.6 du certificat d'immatriculation.

    A - La taxe régionale

    Cette taxe figure dans la rubrique (Y.1) de la carte.

    Le montant de cette taxe prend en compte :

    - le domicile du titulaire (adresse figurant sur le CI = tarif région),

    - la puissance fiscale du véhicule,

    - l'âge du véhicule :

    - s'il a moins de 10 ans, le coût est le même que pour un véhicule neuf (taux plein),

    - Le taux unitaire par cheval fiscal (ou CV ou cheval vapeur) est déterminé, chaque année, par délibération du conseil régional. Il convient de se renseigner auprès de la préfecture pour connaître son montant ou dans le tableau ci-dessous.

    B- Montant du cheval fiscal par région

    Les montants indiqués dans le tableau ci-dessous sont mis à jour pour l'année 2019 selon les délibérations qui ont été portées à la connaissance de l'ANTS (en gras dans le tableau).

    Conformément à la réglementation en vigueur, les taxes sont dûes au jour de l'édition du certificat d’immatriculation.

    Mis à jour le 16/01/2019

    C - Taxes additionnelles

    La taxe (Y.2) sur la carte grise est une taxe forfaitaire instaurée pour le développement des actions de formation professionnelle dans les transports. Sauf cas d'exemption, elle concerne tous les véhicules utilitaires (transport de marchandises, transport en commun, tracteurs routiers).

    Les taxes sur les véhicules les plus polluants (Y.3), sont destinées à encourager la circulation de véhicules émettant moins de CO2. Selon les cas, l'une ou l'autre peut être due :

    la taxe CO2 : cette taxe sur les véhicules polluants, est due pour toute immatriculation de véhicule dont la première mise en circulation est intervenue depuis le 1er juin 2004. Elle n'est pas due en cas de changement d'état civil, de domicile ou de dénomination sociale, ou de délivrance d'un duplicata. Elle est calculée en fonction soit du taux d'émission de dioxyde de carbone par kilomètre du véhicule, soit de sa puissance fiscale.

    l'écotaxe ou malus écologique se substitue à la taxe CO2 depuis le 1er janvier 2008 et incite à l'achat de véhicules moins polluants.

    une taxe de gestion (Y.4) de 4€ a été instaurée à compter du 1er janvier 2009. Cette taxe permet de financer la gestion et le coût de production de la nouvelle carte grise. La délivrance des certificats d’immatriculation n’ayant pas donné lieu au paiement de la taxe régionale entraine une exonération de cette taxe de gestion.

    Une redevance (Y.5) pour acheminer l'envoi à domicile de ce certificat d'immatriculation, a été fixée à 2,76€ , sauf exonération particulière.

    Attention le montant total (Y.6), arrondi à l'euro le plus proche avant l'ajout de la redevance de 2,76€, résulte de l'addition des taxes et de la redevance à acquitter.

    Par exemple, pour un véhicule particulier de 7 chevaux réceptionné CE, dont la 1ere immatriculation est du 21/01/2006, émettant 130g/km de CO2 et immatriculé en Ile de France :

    Y.1 = 46,15€*7 = 323,05€

    Y.2 = pas concerné car véhicule particulier

    Y.3 = 0€

    Y.4 = 4€

    Total = 327,05€ arrondi à 327€

    + Y.5 = 2,76€

    Y.6 Montant total à payer = 329,76€

    Règles d'arrondissement :

    Arrondi à l'euro le plus proche, avant la redevance d'acheminement. La fraction d'euro égale à 0,5 est comptée pour 1. (Source : Art. 1724 du code général des impôts)

    Exemple : 122,12 € ==> 122€

    122,50€ ==> 123€

    122,78 ==> 123€


    Quels noms apparaissent sur la carte grise?

    Les noms et prénoms de chaque cotitulaire sont inscrits dans le système d'immatriculation des véhicules (SIV), mais n'apparaissent pas sur la carte grise.

    Seuls y figurent :

    - le nom et le prénom du titulaire principal (rubrique C.1),

    - et le nombre de cotitulaires suivi par le nom du 1er cotitulaire (rubrique C.4.1).


    Les cotitulaires doivent ils avoir le même domicile?

    Les cotitulaires ne sont pas obligés d'avoir la même adresse.

    La carte grise indiquera uniquement l'adresse du titulaire principal.


    Faut-il avoir le permis pour immatriculer un véhicule à son nom?

    Oui, le titulaire principal de la carte grise doit posséder le permis l'autorisant à conduire le véhicule à immatriculer. Si ce n'est pas le cas, il faut désigner comme titulaire principal le possesseur de ce permis.

    Par exemple, un mineur peut être titulaire de la carte grise d'un 2 roues de moins de 50 cm3 s'il dispose du BSR, mais ne pourra pas être titulaire de la carte grise d'une voiture particulière.


    Quelle formalité doit faire l'expatrié qui revient en France avec un véhicule ?

    L'expatrié revenant en France avec un véhicule doit le faire immatriculer dans le délai d'un mois.

    Accéder au service d'import de véhicule


    Peut-on vendre ou acheter un véhicule qui ne peut plus rouler ?

    Non, depuis 2009, vous ne pouvez:

    - ni vendre un véhicule non-roulant, même en pièces détachées,

    - ni acheter un véhicule non-roulant, sauf si vous êtes un professionnel de l'automobile.

    Il ne peut plus y avoir de mention « véhicule non-roulant » sur le procès-verbal du contrôle technique. Et une carte grise portant la mention « véhicule non-roulant » ne peut pas être délivrée.

    Vous pouvez toutefois conserver chez vous un véhicule qui ne peut plus rouler :

    - si vous souhaitez récupérer et réutiliser certaines pièces du véhicule pour un usage strictement personnel,

    - ou si vous voulez transformer, réparer, ou réhabiliter ce véhicule pour un usage strictement personnel.

    Vous devez, dans ces cas, faire une déclaration de retrait de circulation.

    Si vous souhaitez vous débarrasser du véhicule, vous devez obligatoirement le remettre à un centre VHU agréé. Mais attention, pour être accepté gratuitement par ces professionnels, le véhicule ne doit pas être dépourvu de ses composants essentiels (groupe motopropulseur, pot catalytique pour les véhicules qui en étaient équipés lors de leur mise sur le marché ou carrosserie) et ne doit pas contenir des déchets ou équipements non homologués qui lui ont été ajoutés.


    Comment suivre l'état d'avancement de la fabrication d'une carte grise ?

    Vous pouvez suivre l'état d'avancement de votre dossier à cette adresse : https://immatriculation.ants.gouv.fr/Services-associes/Ou-en-est-ma-carte-grise


    Un étranger qui s'installe en France doit-il y faire immatriculer son véhicule ?

    Oui, si vous vous installez en France et que vous y déclarez votre résidence principale. La démarche doit être faite dans un délai d'un mois après votre installation. L'adresse figurant sur la carte grise sera celle de votre domicile en France. Vérifiez auprès du consulat de votre pays d'origine en France : certains pays exigent des formalités spécifiques (par exemple, remettre les anciennes plaques d'immatriculation aux autorités locales).

    Accéder au service d'immatriculation des véhicules importés


    Peut-on voyager à l'étranger avec une carte grise barrée ?

    Si la carte grise est barrée, vous ne pouvez en général pas conduire le véhicule à l'étranger. Toutefois, si vous avez acheté un véhicule en France dans le but de l'exporter et que vous allez l'immatriculer dans un autre pays, vérifiez auprès de l'ambassade ou du consulat si ce pays vous permet de circuler avec la carte grise barrée.

    Si vous avez un certificat provisoire d'immatriculation (CPI), il permet de circuler en France uniquement, et cela pendant 1 mois dans l'attente de la réception de la carte grise définitive.

    Si vous avez un CPI WW, sachez que celui-ci permet de circuler à l'étranger . Toutefois, la validité internationale d'un CPI WW français reste soumise à l'accord de l'État dans lequel vous allez circuler. Un CPI WW a en outre une durée de validité différente de celle du CPI.

    Accéder au service d'immatriculation des véhicules importés


    Comment obtenir la carte grise d'un véhicule en location longue durée (LLD) ?

    Si vous souhaitez prendre un véhicule neuf en location longue durée (LLD), vous n'aurez pas à vous charger des formalités d'immatriculation : en effet, c'est le propriétaire, donc le loueur, qui devra faire ces démarches.

    La carte grise, dorénavant appelée certificat d'immatriculation, sera à son nom.

    Le loueur vous confiera la carte grise originale (ou une copie) afin que vous puissiez circuler en règle avec le véhicule.

    Vous devrez fournir au loueur les pièces nécessaires à votre dossier de location.

    Le coût de la carte grise est à la charge du loueur, mais il peut cependant répercuter ce coût sur le prix de la location.

    À noter : la LLD peut inclure le prix de l'assurance du véhicule ou vous en laisser la charge. Vérifiez cet élément avec le loueur.

    Accéder au service de changement de titulaire de carte grise d'un véhicule en location